328.indd

Le système sur lequel repose l’entreprenariat en Israël offre une grande souplesse dans la mise en place des structures mais aussi dans le développement des activités. Il faut déjà savoir que le tissu productif des entreprises en Israël est fait essentiellement (à raison de 70 %) de micro entreprises, de un à cinq employés. De plus, il faut aussi considérer qu’il n’y a pas de taxes qui soient fixées à l’avance, mais uniquement au prorata du chiffre d’affaires et du type d’activité. Il faut enfin préciser que le type d’entreprise est fixé par l’autorité de la TVA (MAAM en hébreu).

Il existe cependant plusieurs situations possibles, par exemple :

A. Les entreprises ou associations en nom propre

1. La Société en nom propre
C’est une entreprise individuelle dont la responsabilité personnelle est illimitée sur toute l’activité de la société. Elle n’exige aucun frais de constitution et n’oblige pas à la tenue de la comptabilité de l’activité et du bilan par des spécialistes (comptable et expert-comptable) bien que cela soit fortement conseillé, surtout afin d’optimiser fiscalement.

Ce type d’entreprise permet d’embaucher du personnel salarié ; mais tout le bénéfice de l’entreprise est la propriété de l’entrepreneur. Il est également possible de la domicilier
chez soi sans limite dans le temps. Cependant, il existe plusieurs cas de sociétés en nom propre et qui présente chacune quelques différences.

Lire tout l’article (pdf)